Pourquoi vous faut-il une infolettre dès maintenant?

Si vous n’avez pas d’infolettre, vous devriez  considérer en créer une dès que possible. En fait, les avantages de cet outil, comparativement aux comptes sur les médias sociaux, sont nombreux. En voici quelques-uns qui pourraient bien vous convaincre d’améliorer ou de créer une nouvelle infolettre.

Moins de bruit

Pourquoi une infolettre

De nos jours, les internautes sont bombardés par des milliers de publicités et publications. Or, la boîte courriel est un endroit où leur attention est davantage disponible.

Autrement dit, un utilisateur recevra généralement des dizaines de courriels par jour alors que sur des réseaux sociaux tels que Twitter, il recevra potentiellement des milliers de publications.

Par ailleurs, du côté de Facebook, le réseau limite l’affichage de vos publications à une partie de plus en plus restreinte des adeptes

de votre page. Il est donc clair qu’il faut maintenant payer pour obtenir une visibilité décente. De plus, bien qu’une nouvelle soit « sponsorisée » rien ne vous garantit que les utilisateurs y portent réellement attention.

La nature du médium

Lorsqu’un internaute s’inscrit à votre infolettre, il vous donne la permission de la contacter par courriel. Ce consentement nécessite généralement un engagement bien plus grand que de cliquer « j’aime » sur une page.

Le format

Le format d’un courriel permet d’y inclure un message plus long et plus personnalisé qu’une simple publication sur les médias sociaux. De ce fait, il est possible d’y détailler directement une idée sans qu’il soit nécessaire de renvoyer les utilisateurs vers un lien.

Le taux de conversion

Le taux de conversion chez les visiteurs provenant de liens inclus dans une infolettre est généralement beaucoup plus élevé que celui des visiteurs provenant des médias sociaux ou des moteurs de recherche.

Effectivement, selon une étude de Monetate.com qui analysait plus de 500 millions expériences d’achat en ligne, le taux de conversion par courriel était de 3,19% contre 0,71% pour les médias sociaux.

Vous êtes le propriétaire

C’est bien connu, vous n’êtes jamais réellement propriétaire de vos comptes sur les médias sociaux. Vous êtes alors très dépendants des différents changements et choix stratégiques des entreprises qui possèdent ces plateformes. La baisse de la portée des pages d’entreprise sur Facebook est un exemple frappant de cette réalité. De plus, certaines marques ont vu leurs pages être retirées sans préavis pour avoir enfreint certaines politiques d’utilisation de la plateforme.

Par contre, votre liste d’envoi courriel vous appartient. Quoiqu’il arrive, vous pourrez vous y référer. Par exemple dans le cas où vous auriez une panne majeure de votre site Web, vous seriez tout de même en mesure de contacter une partie importante de vos clients pour les informer de la situation.

Bref, les arguments en faveur de l’infolettre sont nombreux mais, pour en profiter, il faut définir une approche efficace et respectueuse des abonnés. Pour en savoir davantage je vous invite à lire un billet dans lequel je décris l’approche que je préconise pour ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *