Les liens de la semaine

Les choses bougent rapidement. C’est pourquoi je me dois de revoir la façon donc je fais des publications dans ce carnet. En effet, la chronique des liens de la semaine n’aura plus lieu systématiquement le vendredi, car elle m’impose un calendrier de rédaction trop strict. Je préfère laisser des notes sporadiquement sur des liens pertinents en continuant la publication d’articles de fond nécessitant une plus grande recherche.

Voici donc quelques notes résultantes de ma veille hebdomadaire:

L’Edgerank de Facebook, on n’a pas fini d’en parler

Il y a quelque mois, Facebook rendait publique une partie de son algorithme régissant les publications qui s’affichent dans le fil de nouvelles des utilisateurs, le Edge Rank. Le réseau annonçait que les pages d’entreprise rejoignent environ 16% de leurs adeptes lorsqu’elles effectuent une publication. Le but de cette annonce, le lancement d’un nouveau produit publicitaire permettant d’augmenter la portée de certaines publications. Or, il semble que depuis cette annonce la portée « naturelle » des publications ait encore diminué. Ceci est encore plus marqué pour les pages possédant plus de 25 000 adeptes.
Pour en savoir plus visitez  le blogue EdgeRankChecher.

Facebook lance finalement des pages globales

Facebook lance finalement une fonctionnalité permettant d’avoir une page globale. Ceci facilite la personnalisation d’une page selon les spécificités régionales. Pour l’instant, le produit semble viser les marques internationales et non pas les petites marques souhaitant adapter leurs contenus aux spécificités linguistiques régionales. L’évolution de cette solution reste à suivre pour les entreprises québécoises jonglant avec les défis liés au bilinguisme de leurs adeptes. Pour en savoir plus visitez Emarketinglicious.

Le lynchage des marques sur les médias sociaux

Il y a eu pendant des années un rapport de force inéquitable entre les marques et les consommateurs.  Mais avec l’avènement du Web 2.0, les consommateurs ont plus que jamais la possibilité de faire entendre leur voix.  L’auteur déplore l’abus de certains consommateurs en ce sens ainsi que des plateformes et forums qui ne prennent pas soin d’encadrer la discussion. Nous faisons actuellement face à « une liberté d’expression débridée ». Pour en s’avoir plus visitez les-infostrateges.

2012-10-19T16:16:54+00:00

Laisser un commentaire